L’Avion Jaune sur la brèche : acquisition lidar après le séisme de Montélimar

Suite au tremblement de terre à proximité de Montélimar le 11 novembre 2019, L’Avion Jaune est intervenu en urgence pour cartographier la faille formée lors du séisme.

Après avoir réalisé une première série de mesures sur le terrain, les chercheurs de l’unité Géosciences Montpellier et de la cellule post-sismique de l’Institut National des Sciences de l’Univers (INSU) souhaitaient cartographier la microphotographie autour de la rupture de faille du séisme, en particulier sous la végétation.

L’Avion Jaune a donc réalisé un levé lidar drone avec le scanner YellowScan Vx-20 sur un linéaire de 4 km centré sur l’épicentre du séisme.

L’analyse des données par les scientifiques devrait contribuer à une meilleure compréhension de ces phénomènes exceptionnels dans la région.

La photogrammétrie au service de la géologie

 

L’Avion Jaune intègre le capteur Phase One iXU 1000 au drone M600 avec son partenaire Positics pour réaliser un modèle 3D d’une carrière en très haute résolution.

Ces acquisitions photogrammétriques permettront au BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) d’étudier le réseau de fractures sur des analogues de réservoirs géothermiques potentiels.

Le modèle de la carrière permettra de reconstituer ce réseau, au-delà des niveaux accessibles à pied, mais également d’obtenir des informations quantitatives sur les roches (mesures, orientations, densité).