Modélisation 3D de paysages agricoles pré-incaïques en Argentine

La vision que l’on avait des civilisations pré-colombienne a fortement changée depuis que l’on a découvert que la colonisation de ce continent ne s’est pas faite depuis le détroit de Béring, il y a environ 10000 ans. Sur un temps plus long, les peuples de ce continent ont bâti des civilisations très évoluées, des états, des villes, des systèmes agricoles à une échelle qui marque encore les territoires et les paysages.

Depuis 10 ans, L’Avion Jaune participe activement à ces « découvertes » aux côtés d’équipes scientifiques multidisciplinaires, en cartographiant des paysages nouveaux permettant d’approfondir la connaissance de ces civilisations. En mai 2019, ce sont des parcellaires agricoles de l’époque pré-incaïque situés dans la région de Jujuy au nord de l’Argentine qui ont été cartographiés.

Situé à environ 3400m d’altitude, ce système agricole constitué de murs en pierre monumentaux se déroule sur des milliers d’hectares au cœur de la Cordillère des Andes et façonne un paysage spectaculaire. Selon Pablo Cruz, archéologue Argentin de la ville de Jujuy, le volume de pierre du site de Coctaca est supérieur à celui de la pyramide de Khéops. Cette comparaison donne une idée de l’impact visuel et de la capacité d’action des indiens ayant construit ces paysages.

Les données recueillies à la demande du CNRS-CEFE de Montpellier sont des cartographies par drones à 5cm de résolution spatiale, qui donneront accès à des modélisations fines en 2D et 3D, jusqu’ici inexistantes et pouvant répondre aux nombreuses interrogations qui planent encore sur ces vestiges.

 

Acquisition lidar sur un village néolithique en Corse

L’année 2019 commence fort avec une mission proposée par la Direction régionale des affaires culturelles : relever le microrelief du site archéologique du Monte Revincu, au nord de la Corse.

Dominant le golfe de Saint Florent, et le désert des Agriates, le Monte Revincu abrite un des villages néolithiques les mieux conservés de Méditerranée Occidentale. Lors des fouilles, une cinquantaine de structures domestiques et funéraires en pierre y ont été découvertes, dont deux dolmens et des fondations d’habitat.

L’objectif de cette acquisition lidar est de cartographier précisément ces structures et de comprendre leur intégration dans le paysage, pour approfondir les analyses archéologiques et permettre de planifier un aménagement du site.

Pour cette mission, le scanner laser YellowScan Vx-20 embarqué sur un drone DJI Matrice 600 a parcouru près de 60 km et couvert minutieusement plus de 150 hectares en 17 vols. Le binôme de terrain a également relevé plus de 200 points de contrôle au GPS RTK sur les structures mises à jour lors des fouilles. L’opération a été menée sur 5 jours pour relever les défis liés au relief prononcé du site, à la densité de la végétation de maquis, et à un accès sportif aux points de décollage.

La récolte a été bonne pour l’équipe de L’Avion Jaune avec plus de 300 millions de points collectés !

Cartographie archéologique à 4000m d’altitude

Commencée en 2016, la cartographie de sites pré-incaïques de la région de Uyuni (Bolivie) s’est poursuivie en 2017. Une mission de cartographie aérienne par drone à aile fixe a été menée sur une dizaine de sites localisés sur les pentes du volcan Tunupa. L’objectif de ces cartographies est la connaissance du fonctionnement d’un système agricole produisant la quinoa. Les données intéressent les chercheurs du CEFE pour des approches anthropologiques et agronomiques.